D’hypno-thérapeute à formatrice d’hypno-thérapeutes

D’hypno-thérapeute à formatrice d’hypno-thérapeutes

Depuis longtemps, je me sens destinée à former des gens à l’hypnose Ericksonienne.

Et vous rencontrer chaque jour, vous entendre me dire :”vous écrivez bien, on a envie de connaître la suite” (spéciale dédicace à Laurence , une patiente de Paris à laquelle j’exprime ma profonde gratitude !), m’a donné envie d’écrire davantage.

Prendre du temps pour vous expliquer ma conception des choses, la vision que j’ai de ce que doit être un bon hypnothérapeute.

La question du jour étant la suivante : Peut-on être Hypno sans être thérapeute ?

hypnothérapeute

Quand j’ai fait ma formation, j’ai un jour posé une question sur une pathologie : on m’a répondu “tu fais de l’hypnose, tu n’es pas thérapeute”.. Cette réponse m’a beaucoup perturbée. Je n’abonde d’ailleurs nullement dans ce sens .
L’hypnose est un outil incontestablement précieux. J’ai appris récemment que, d’après un sondage, seuls 10 pour cent des hypnothérapeutes parviendraient à vivre de leur métier !

L’hypnose suit l’anamnèse. Recevoir un consultant et ne pas prendre le temps d’écouter sa “plainte”, de bâtir avec lui une alliance thérapeutique, de ne pas oublier que “la carte n’est pas le territoire” (pour résumer, que ce que je déduis, ce que je pense ou suppose ne colle peut-être absolument pas avec la réalité de mon consultant) c’est déjà se garantir une sacrée déconvenue…

La bienveillance et la position basse sont de mise. “Ce que je sais, c’est que je ne sais rien” prend tout son sens! ÉCOUTER et entrer en douceur et avec beaucoup de bienveillance dans le monde de celui qui vient vous confier sa douleur, ses schémas récurrents, son problème de poids, ses troubles alimentaires compulsifs, sa lutte pour arrêter de fumer.. Le rassurer sur le fait que vous n’avez aucun jugement.. et sentir que ce même consultant se détend, se sent entendu et compris… Alors commence un magnifique travail à DEUX : le consultant fixe un objectif écologique, le thérapeute met tout son savoir-faire au service de cet objectif.

hypnothérapeute

En avançant dans ce magnifique métier qui permet de croiser la route de personnes inoubliables, d’expériences riches en partages d’émotions, en s’appuyant sur notre intuition, notre savoir-être , alors nous parvenons en tant qu’ HYPNOTHERAPEUTES à soigner les maux d’abord par les mots puis par le travail de l’inconscient. L’un ne va pas sans l’autre, ainsi en est ma conception du travail de l’hypnothérapeute.

 

Et c’est aussi ce qui m’a tellement donné l’envie d’aller plus loin en formant de BONS hypnothérapeutes. D’aucuns penseront que je suis bien prétentieuse.. Nullement! Former quelqu’un au métier d’aide, c’est lui apprendre certes des outils puissants du Milton Modèle (pour info, Milton Erickson est le père de l’hypnose ericksonienne et n’a rien à voir avec le téléphone, petit clin d’oeil à mon kinésithérapeute préféré :) .. qui , par ailleurs, ne doit pas être le seul à se poser la question..) Milton Erickson était un homme qui se basait sur son intuition, ce qui ne l’a pas empêché d’instaurer des outils pour que l’hypnose soit plus fluide, que les thérapeutes puissent avoir à disposition une multitude de ressources pour savoir travailler avec les patients contrôlants, dubitatifs, anxieux, etc..

 

En fait, la réussite d’un hypnothérapeute commence par son ouverture d ‘esprit, son intuition fine , sa connaissance de l’enfant intérieur et des mémoires cellulaires…. entre autres. 

Je ne conçois pas mon métier autrement. C’est un métier qui s’adresse aux gens passionnés. Avoir été enseignante m’a permis d’apprendre à transmettre un savoir, sauf qu’il ne faut pas oublier qu’il s’agit là d’adultes et non d’enfants. Les attentes sont différentes. Un stagiaire qui souhaite réussir sa réorientation professionnelle n’a pas les mêmes attentes que celui qui voit en l’hypnose une valeur ajoutée à son travail de coach ou d’infirmier. 

En bref, un formateur de praticiens en hypnose devra, je pense, s’aligner sur la demande de son client et savoir faire la même chose qu’avec les consultants : écouter, comprendre la demande, s’interroger sur la possibilité (ou pas) d’y répondre, donner de son temps, aider, guider, répondre aux questions.. Tout ceci est réellement passionnant et enrichissant. 

Et j’espère que vous serez nombreux à me faire confiance afin que je vous forme à faire partie de ces hypnothérapeutes qui réussissent à vivre de leur passion.

Envie d’en savoir davantage ? 0627610701.